Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 15:24

SAISON MONTS D’ORB 2012-2013

CONCERT gratuit

 Hommage à Boby Lapointe

« Comprend qui peut »

Samedi 1er décembre 21H

Salle culturelle St Gervais/Mare

 

Boby Lapointe faisait partie des copains de Brassens et comme lui il est immortel par ses chansons qui se transmettent de générations en générations, sans être érodées par le temps qui passe.

La preuve nous en est donnée par ce collectif de 7 chanteurs issus de la nouvelle scène de la chanson francophone. Ils se sont emparés avec délice, fantaisie et grand respect des chansons farfelues ou tendres du Piscénois pour des versions qui nous font redécouvrir son talent de manieur de mots.

En famille et entre amis, ce concert se partage avec bonheur et cela fera plaisir à Boby qui disait simplement « si vous êtes contents, moi aussi ».

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 15:23

Vendredi 30 novembre à 21 heures

 Le Foyer Rural de Plaisance organise une soirée variété animée par les amateurs locaux.

Sketches, lectures, chansons, poèmes sont au programme.

Entrée gratuite.

Des pâtisseries seront gracieusement offertes après le spectacle.

Qu'on se le dise !

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 21:03

 

                                          dmeu sapic3 si402 1 std.lang.all             computer-38063_640.png             ordi-portable.png

 

On me pose souvent la question : « Comment fait-on pour vous laisser un message ou un commentaire sur votre blog ? » ; Et bien, voici les conseils et les consignes pour les nuls !


Quand je parle de nuls, je suis aussi nul que vous, ne croyez pas, si j’utilise Over-blog, c’est que c’est très facile d’accès et d’emploi. Et je suis d’une autre génération, celle qui est restée à l’âge de la pierre, et qui donc galère beaucoup lorsqu’il s’agit d’utiliser un ordinateur !


Ceci dit , lorsque vous allez sur La Tribune, que ce soit directement en tapant http://la-tribune-de-saint-gervais.over-blog.com(mais c’est mieux de  mettre cette adresse dans vos favoris), ou par n’importe quel moteur de recherche en tapant « La Tribune de Saint-Gervais », vous vous trouvez devant le meilleur site d’information du moment (on vous rembourse la différence si vous trouvez mieux dans un rayon de 10 mètres autour de chez moi).


Après, c’est au choix : soit vous cliquez sur « contact » dans la colonne de droite, soit vous cliquez au bas de chaque article publié sur « écrire un commentaire ». Rien de plus simple ! Si vous souhaitez me contacter pour me donner une info mais que vous désirez ne pas publier directement, alors vous avez encore la possibilité de me joindre.


Pour me joindre directement : tapez  1. Pour savoir si je suis là : tapez  2. Pour savoir si je ne suis pas là : tapez 3. Non, sérieusement : 04 67 23 07 22 pour la ligne fixe. Là, si je suis là, je réponds. Si je ne suis pas là, Camille monopolise le débat sur mon répondeur : « Bonjour ! Vous êtes bien chez Camille, mon papa ne peut pas vous répondre pour l’instant, mais vous pouvez le joindre au 06 71 37 96 55 ou bien lui laisser un message après le bip, merci, au revoir ! ».


N’utilisez pas la ligne 09…, je ne réponds pas. Ni un autre numéro de portable d’ailleurs ! Mais enfin bon, vous avez de quoi me joindre, à quoi il faut ajouter ma boîte aux lettres (beaucoup le font d’ailleurs en me glissant des annonces pour le Midi Libre).


Pour celles et ceux qui veulent m’envoyer un courrier électronique (textes et/ou photos), bref, un MAIL, mais restons français, ils peuvent le faire aux adresses suivantes : bruno.bousquet@free.frou chezcamille.stgervais@orange.fr


Et, pourquoi pas à l’occasion, si le coeur leur en dit, ils peuvent encore visiter mon site des chambres d’hôtes puisque la publicité est également gratuite : http://camille.stgervais.free.fr

Après, en cas d’urgence, il vous reste le 17 ou le 18. Mais par pitié, qu’on ne me dise pas qu’on ne peut pas me joindre ! Après les pompiers, les gendarmes, le médecin, la pharmacienne et la boulangère, vous pouvez donc ajouter tout ceci sur vos tablettes.


Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 19:39

8-0012-copie-3.JPG

 

Je veux mourir un dimanche

Au premier frisson du printemps

Sous le grand soleil de Satan

Je veux mourir sans frayeur

Fondue dans un sommeil de plomb

Je veux mourir les yeux ouverts

Le nez au ciel, comme un mendiant

(Déranger les pierres)

 

8-0017-copie-3.JPG

 

La salle était pleine à craquer pour le dernier concert de Julien Clerc à Zinga Zanga, le chanteur a fait complet !

 

Autant je n’étais pas un fan, j’ai découvert ses chansons dans un passé assez récent et, comble de chance, on m’a offert une place mercredi à Béziers (très bien placé par ailleurs, pas comme il y a quelques mois pour le concert de Cali - 49 euros tout de même…). Le public était âgé de 40 à 70 ans en moyenne, avec deux tiers de femmes pour un tiers d’hommes ; voilà pour les statistiques !

 

Belle salle que celle de Zinga Zanga, que Julien Clerc avait d’ailleurs inaugurée, très bonne sonorité, éclairage parfait, et un chanteur au milieu de la scène éblouissant, pour un concert intimiste à deux pianos (un pianiste-percussionniste et une pianiste, pour des chansons récentes et moins récentes), qui s’est terminé par des reprises archi connues. Là, dans le dernier tiers de ce spectacle d’une durée d’une heure et demie, les groupies se sont levées de leur siège et sont allés rejoindre le chanteur sur le devant de la scène pour chanter les incontournables refrains, grands standards ancrés dans les mémoires.

 

Magnifique concert avec un Julien Clerc qui a décidément de plus en plus de « coffre » (finie la « chèvre » de l’époque !), un chanteur très simple, très « classe », et respectueux de son public… J. C. aura donc traversé toutes les époques et toutes les modes visiblement sans encombre, et on s’en réjouit. Encore merci à Zinga Zanga pour ses programmations.

 

8-0026-copie-1.JPG

 

Que ce monde est un vertige
Accroché sur une tige
Que dans les mers blondes et sombres
Des espaces de tous les mondes
Un dieu vieux, sourd et débile
De ses dix mains malhabiles
Jongle pour des imbéciles
Dans le noir
Dans le noir
(Heureux le marin qui nage).


 

Et encore quelques photos:

 

8-0028.JPG

 

8-0032-copie-1.JPG

 

 Du beau, du grand !

 

8-0031bis.JPG 

 

8-0048bis.JPG

 

 

8-0040bis.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Texte et photos: Bruno Bousquet.)

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:15

'Le Gardeur de silences' de Fabrice Melquiot, mis en scène par Pierre Barayre et Aurélie Kerszenbaum, a été joué mardi matin à Saint-Gervais dans la salle culturelle.


 Cette nouvelle création fait suite à un compagnonnage de trois ans du Théâtre hirsute avec sortie Ouest sur le Piémont biterrois au cours duquel la compagnie a créé et diffusé plusieurs spectacles, notamment pour le public adolescent. Ce spectacle est joué dans sept collèges et trois communes du Piémont biterrois, ainsi qu'à sortie Ouest à Béziers.


L’histoire : Saéna, une jeune fille aveugle, et son grand-père Séraphin, trop âgé pour se mouvoir seul, se gardent l'un l'autre. Avant, il était bruiteur, collectionneur de sons. Il a tout enregistré de sa vie. Ensemble, ils décident d'écouter… Il invite sa petite-fille au cœur de sa caverne sonore. Il lui fait découvrir une multitude de trésors enregistrés sur bandes magnétiques, faisant resurgir des instantanés de vie à la manière d'un album photo. Melquiot fait l'éloge de la parole sacrée et du silence. Il distingue trois voix qui se mêlent sans jamais se confondre. La voix du jour, celle de la conversation courante. La voix du dedans, de la pensée intérieure, ici extériorisée et adressée aux spectateurs. La voix du passé, que Séraphin enregistra dans sa vie et sortant d'un vieux magnétophone rouillé. Un spectacle sur les besoins de transmission, de partage de mémoire, un spectacle sur comment regarder la différence ou comment transmettre à des enfants l'idée, l'expérience, l'épreuve d'un regard qui se veut nouveau, autrement.

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 08:52

l.jpg

 

Samedi 24 novembre 2012 à partir de 19h, la salle Georges Brassens de Clermont l’Hérault va vibrer sous l’assaut de plusieurs groupes de rock Clermontais.

 

Organisée par l’association Rock-K13, une association à but non lucratif qui vise à promouvoir les jeunes groupes de la région et les aider à percer dans le milieu musical, la soirée verra se profiler les groupes Troïka, Groendal et Icysun.


« Jouer dans les bars est une chose », dit David Barranco, président de Rock-K13, « mais se produire sur scène en est une autre! » Donner aux jeunes groupes l’opportunité de jouer leurs propres compositions, voici le but recherché par Rock-K13 en organisant des événements rock dans la région de Clermont l’Hérault – Pézenas avec des artistes de la région. «L’association fournit l’ensemble du matériel de sonorisation nécessaire au concert », poursuit David, « une aide généralement bien appréciée par les groupes naissants. ».


Le groupe Groendal est un groupe de rock indépendant de Pézenas, animé par un état d’urgence où les guitares lunatiques apaisent ou confortent certaines colères. www.groendal.fr

Icysun est un groupe de rock stoner de Montpellier, rock aux influences diverses allant de down à Queens of the stone age en passant par Tool, Clutch, Red Fang… www.myspace.com/icysun.mtp

Troïka est un groupe de rock alternatif créé en 1999 à Clermont l’Hérault. Rock léger et dynamique empreint de paroles françaises parfaitement écrites, textes engagés… Surprenant. www.myspce.com/troikalegroupe


Ca fait du bien d’entendre autre chose de temps en temps ! Vivent ces petits lieux dont on ne se lassera pas de faire la promotion. L’entrée est libre, et Clermont n’est pas loin : à bon entendeur…


Contact association Rock-K13 : 06 43 76 72 79.

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:21

Impostures-pour-Saison-David-Dubernard.JPG

 

Impostures, c’est le titre du spectacle qui sera donné dans la salle culturelle de Saint-Gervais vendredi 16 novembre à 21 heures.

 

 D’octobre 2011 à mai 2012, la chorégraphe Kirsten Debrock a mené à la Maison d’arrêt de Nice, des ateliers de danse avec un groupe de femmes incarcérées. Cette rencontre, bouleversante, a suscité une réflexion sur la notion d’enfermement, les prisons intérieures fabriquées individuellement ou collectivement pour se rassurer, pour se protéger mais qui nous empêchent souvent de progresser. Cette expérience est à l’origine d’Impostures

Bousculée dans son propre travail, Kirsten Debrock  a eu envie avec Impostures de désapprendre son langage de danseuse et de chorégraphe, de remettre en question ses « impostures formelles » ; pour cela elle a sollicité Michel Vincenot, spécialiste en danse contemporaine  pour être le regard pour sa nouvelle création.

 

A ses quatre interprètes elle a demandé de travailler, sans qu’ils se rencontrent, un solo, pendant plusieurs semaines, jusqu’à s’enfermer dans la bulle de leur propre langage. Partageant ensuite le même espace ils se laissent la possibilité d’une rencontre...

 

Née aux Etats-Unis, Kirsten Debrock est diplômée du Conservatoire Royal de La Haye (Pays-Bas) et a dansé successivement avec le Nederlands Dans Theater, le Basler Ballet et le Scapino Ballet Rotterdam. En 1990, elle devient chorégraphe aux Pays Bas et conçoit de nombreuses pièces notamment pour Le Ballet de Zaragoza, le Scapino Ballet de Rotterdam et le Ballet de l’Opéra de Nice. En 2006, elle fonde la compagnie KD Danse et crée plusieurs pièces remarquées dont "Le temps", "My Absence of", "Two", "One, "Latence", Bal de vie"...
Kirsten Debrock est aujourd'hui soutenue par tous les partenaires départementaux, régionaux et nationaux du spectacle vivant.

 

La Saison des Monts d’Orb accompagne depuis 2008 le travail de la Cie KD Danse ; pour Impostures la Communauté de communes des Monts d’Orb est coproducteur avec la Cigalière de Sérignan et le Théâtre du Périscope à Nîmes.

 

La salle culturelle de St Gervais sur Mare, reconnue comme exceptionnelle dans le département pour la danse contemporaine, accueille pour la quatrième fois le travail de Kirsten Debrock pour la première d’Impostures.

 

Chorégraphie : Kirsten Debrock. Interprètes : Damien Dreux, Deborah Lary, Thomas Regnier, Loriane Wagner. Design sonore : Olivier Soliveret. Création lumière : Lætitia Orsini. Création costumes : Rachel Sleet. Regard extérieur : Michel Vincenot.

Les réservations sont à faire au 04 67 23 78 03 :   tarif plein 8 €,  tarif réduit 5 €  (moins de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minimas sociaux). On peut aussi consulter le programme de la Saison sur www.montsdorb.com rubrique agenda.

 

Impostures-photo-David-Dubernard.JPG

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 15:20

20121108.7.JPG

Nous avons déjà eu l’occasion, sur ce blog, d’aller nous promener dans le canton mais aussi bien au-delà ; de la source de Cours, nous sommes passés à la source miraculeuse de Nize, qui guérirait les maladies des yeux ; aujourd’hui, nous allons vers le nord, à Saint-Meen.

 

 

 

 

 

 

Saint Meen. A 800 mètres d’altitude, entre les départements du Tarn et de l’Aveyron, ce petit hameau abrite trois ou quatre maisons, une chapelle, et la source miraculeuse. Quand on vient de Saint-Gervais, il faut passer le col de la Croix de Mounis, Murat, prendre la direction de Lacaune ; à Moulin Mage, prendre à droite en direction de Barre. A Barre, continuer toujours tout droit par une petite route qui serpente à travers les prairies. Le paysage est magnifique. Serait magnifique : à droite, des éoliennes ; à gauche, des éoliennes ; devant… des éoliennes ! Mais c’est une question de goût. On n’est pas loin du parc régional du haut-Languedoc, où là aussi, les moulins à vent se sont reproduits comme des petits pains. Ca, ce n’est pas un miracle. La nuit, on croirait voir arriver les extraterrestres dans leurs soucoupes aux lumières rouges et blanches !

 

20121108.13-copie-1.JPG 

 

A Saint Meen est venu un moine Breton, qui passa et christianisa la source dont l’eau aurait fait de nombreux miracles. Ce petit hameau est le centre d’un pèlerinage le plus réputé et le plus fréquenté du sud Aveyron. Saint Méen a ses fidèles et ses amis, qui pour rien au monde ne voudraient manquer ce rendez-vous, chaque année le 24 juin. On y accourt des quatre coins de l’Aveyron, de l’Hérault, du Tarn, et de plus loin encore. De nombreux pèlerins, plusieurs milliers paraît-il, qui chaque année viennent prier ce saint venu de Bretagne. C’est que Saint Meen est invoqué pour obtenir la guérison des maladies de la peau, mais il y en a d’autres : Sainte Appoline invoquée contre les maux de dents, Saint Colomban pour rendre l’esprit aux demeurés, Sainte Eugénie contre la surdité, Saint Hervé contre la peur, Saint Mamert  contre les maux de ventre, Saint Yvertin contre les maux de tête, Saint Hubertin contre la rage. Alouette, alouette…

 

 

 2012118.4

 

En tout cas, ces sources sont connues de beaucoup de monde ; que les « miraculés » témoignent, nos colonnes leur sont ouvertes. Le but n’était pas, on s’en serait douté, de douter ou non des vertus de ces sources, mais de (nous) faire découvrir ces lieux.

 

20121108.5

  Apparemment, il y a de nombreux satisfaits.

 

20121108.10.JPG

L'intérieur de la petite chapelle

 

20121108.3.JPG

Attention nous dit le panneau, cette eau n'est pas contrôlée

 

20121108.8.JPG

Tant pis, prenons des risques, on va la goûter !

 

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 17:47

 

20121030.9.JPG

Couleurs d'automne...

 

Et oui, on est passé du chaud au froid ! 4 petits degrés dimanche matin (à l'abri), 3 degrés ce matin, mais bien moins que ça dans les chemins, la preuve:

 

20121030.5.JPG

 

Les feuilles sont en train de tomber, l'hiver arrive à grands pas ! On a pu saisir quelques sous-bois du côté de Douch:

 

20121030.3.JPG

 

20121030.4.JPG

 

On a  encore trouvé quelques champignons, certains un peu gelés, avant de revenir au chaud.

 

20121030.8.JPG

 

20121030.2.JPG

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 18:32

La fête de la châtaigne et du vin nouveau vient de se dérouler.

 

La froideur du matin n’a pas découragé les exposants qui se sont réunis autour de la place du quai pour proposer miel, huile, pain, charcuterie, etc.

CHAT1.JPG

Seuls deux exposants locaux courageux ont vidé leur grenier.

 CHAT5.JPG

L’animation musicale avec une fanfare a réchauffé un peu les cœurs,

 CHAT2.JPG

alors que Marcel Barthès fabriquait ses paniers.

 CHAT4.JPG

L’après-midi, après des contes et un concours de recettes de gâteaux, c’est dans une ambiance country que s’est poursuivie l’animation,

 CHAT8.JPG

avant la pesée du jambon : un peu plus de six kilos, qu’a estimé à quelques grammes près un exposant qui a pu repartir avec son lot.

Toujours fidèle autour de la manivelle, Jean-Claude Allary a cuit les châtaignes.

CHAT9.JPG

 

 A l'an que ben...

 

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : informations locales et régionales, billets d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens