Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 21:08

douch2.JPG

 

Le  15  août 2012, l'association Couleurs du Caroux organisera sa dixième fête de l'Art, de l'Artiste et de l'Artisan sur le thème « La rue s'expose » à Douch,  de 10h à 19 h, avec le soutien du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc et de la Mairie de Rosis.

 

                 On pourra aller déguster, dans ce petit hameau situé à 900 mètres d'altitude, les saveurs du terroir (vins, fromages, fruits, oreillettes, confitures, pain, macarons, charcuterie, etc.).

 

                 Sur les vieux murs de pierre seront exposées des peintures, des photos, oeuvres d’artistes locaux, illustrant les paysages du massif du Caroux et de l'Espinouse.

 

                 Dans les ruelles : des broderies, peintures sur soie, sur verre, mosaïques, tapisseries, poupées, apporteront à cette exposition une touche particulière.

 

                 Des artisans : tourneur sur bois, vannier, fondeur de cloches, graveurs feront part de leur savoir faire tandis que seront projetés des courts métrages dans le gite Marcel-Cèbe.

                  

                  Une messe en latin sera célébrée dans l’Eglise de Sainte Marie de Douch à 15h30. Le massif du Caroux, les monts d'Aret et les prés qui l'enserrent confèrent un charme exceptionnel à cette Eglise dotée d'un très beau clocher-porche roman.

              

                  La maison du mouflon, elle, sera ouverte toute la journée.

 

 

                  En fin de journée, un verre de l'amitié  sera offert en pleine nature avec une animation folklorique à l'occasion de laquelle il sera procédé au tirage de la tombola, dotée de différents lots (produits du terroir, œuvres d'artistes,…), le tout dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

 

douch4.JPG

 

douch9.JPG

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 08:08

E-li-mi-née ! Emilie éliminée lors du premier tour. Et oui.

 

On en a souvent parlé, du parcours d’Emilie Evesque. Sa participation aux J.O. de Londres ne lui aura pas été bénéfique, mais on est certain qu’elle en gardera un souvenir impérissable.

 

Vous savez ce que c’est, dans la compétition, tous les regards se tournent vers le premier, mais on oublie si facilement les autres… Comme dans le tour de France : quand on pense que le dernier des coureurs ne met jamais que deux heures de plus que le premier, calculez le nombre de kilomètres parcourus et vous verrez qu’il est fort, le dernier, il est fort ! En natation, c’est pire, ça se joue à un centième de seconde. Même pas le temps de cligner des yeux…

 

Emilie, elle, était derrière la gâchette. Pas de bol. Mais à La Tribune, on ne l’oubliera pas, la preuve ! Et quelle publicité faite autour de Saint-Gervais… Au fait, lors d’une récente réception en mairie, on avait promis à Emile de lui réserver un accueil chaleureux quel que soit le résultat ; on attend donc son passage avec impatience.

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 07:12

Dans la rubrique du "répoutégaïre", évidemment, on pourrait ajouter ceci:

 

8-0001.JPG

 

Et oui, ils boivent, et reboivent, et ils pissent comme je pleure...

 

Après le départ de l'orchestre, ils restent là, dans le brouhaha, incapables de retrouver leur voiture, ils chantent, se bagarrent un peu, ne tiennent plus debout, vomisent, et pissent, pissent...

 

8-0004-copie-2.JPG

 

Au petit matin, le flot d'urine se fraie enfin un passage entre les pavés et va rejoindre le Casselouvre.

 

Mais bon, dans la rubrique "Le Saint-Gervais qui me plaît", on pourrait aussi relever que cette année, le niveau des décibels est plus bas que d'habitude, et que, ma foi, les gens font la fête, et que la fête ne dure que quatre jours:

 

8-0006-copie-2.JPG

 

Hier soir, un bon orchestre, Greg Aria.

 

8-0009-copie-3.JPG

 

Et des fêtards, qui sont passés à travers l'orage.

 

Et puis enfin, il ne faudrait pas l'oublier, monsieur le maire, et oui, celui que l'on critique souvent, mais à qui on devrait tirer un grand coup de chapeau, parce qu'il est là, le balai à la main, à l'heure où vous dormez:

 

8-0010-copie-2.JPG

 

Avec, comme chef de chantier, notre capitaine de Rongas !

 

 

8 0011-copie-1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bref, la fête est triste quand elle se termine !

 

8-0012-copie-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc, vive la fête.

 

8-0008-copie-1.JPG

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 06:26

VENDREDI 3 AOUT

13H30 : jeux pour les enfants

14H30 : concours de pétanque

17H00 : groupe folklorique lituanien

22H00 : bal avec MAKING OF

 

SAMEDI 4 AOUT

9H00: tournoi de sixte

12H00: paella

14H30: concours de pétanque

17H00: loto

22H00 : bal avec GREG ARIA

 

 

DIMANCHE 5 AOUT

9H00 : aubade avec la pena LOU TERRAL

14H30 : concours de pétanque

22H00 : bal avec SANKARA

 

 

LUNDI 6 AOUT

14H30 : concours de pétanque

19H00 : apéritif dansant et brasucade

22H00 : bal avec ABYSS

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 07:03

 

C’est dans la salle culturelle archi comble que le public est venu applaudir André Prieto et son orchestre. Le spectacle, d’une durée de près de deux heures, a offert à l’assistance les inoubliables chansons de Jean Ferrat pour un hommage à ce grand artiste.

Avec humour et modestie, la famille Prieto (puisqu’il y avait là le père, la mère, la fille, le fils) a fait passer une formidable soirée au public conquis qui s’est remémoré une pléthore de titres et a chanté, comme il se doit, La montagne, au final. Instants d’émotion aussi, à l’écoute de chansons et de poèmes engagés comme savait si bien l’écrire Ferrat.

Cette soirée est à mettre à l’actif du cercle de Saint-Gervais qui doit être remercié pour son immense travail et son (bon) choix : tant que des gens comme Prieto seront sur scène, la chanson française sera sauve !

 

 

8-0009-copie-2.JPG

 

Dans la famille PRIETO, je demande le père ! La mère ! Le fils ! La fille ! Ah, un étranger !

La famille PRIETO, c’est un peu les GIPSY KINGS si vous voulez, mais en mieux. J’allais écrire que les absents ont eu tort, mais cette fois les absents ont eu raison d’être absents, puisqu’on n’aurait pas su où les caser dans la salle polyvalente archi  comble.

 

Alors oui, comme on s’y attendait, les chansons les plus connues du répertoire de FERRAT, celles qu’on a maintes et maintes fois entendues, interprétées par les uns et les autres, qu’on connaît par cœur ; et puis aussi l’émotion, en deuxième partie du spectacle, avec cette poésie incontournable, ces chansons qu’on dit engagées, interprétées à merveille par André Prieto et son orchestre.

 

Cinq minutes après le début du spectacle, un changement de micro s’est imposé pour l’auteur compositeur et interprète qui se plaignait d’avoir des grillons qui chantaient à sa place (c’est ce qu’on appelle les aléas du direct). Puis tout s’est enchaîné très vite, chanson après chanson, poème après poème, toujours avec deux mots de présentation.

 

PRIETO, c’est un soupçon de FERRAT, une pincée de CHELON, une poignée de… Bon, assez, de vouloir toujours comparer les uns et les autres, PRIETO c’est PRIETO voilà tout. En plus, un auteur compositeur interprète ne peut pas être foncièrement mauvais ! Evidemment, si vous êtes fan de Plastic  Bertrand ou de Chantal Goya, vous ne pouvez pas comprendre.

 

PRIETO, si vous l’avez découvert hier soir, c’est forcément que vous avez manqué le début. Mais PRIETO, ce n’est pas Plus belle la vie, donc vous pouvez vous y mettre, il n’est pas trop tard pour ne pas mourir idiot.

PRIETO, on en parle depuis belle lurette dans les journaux, surtout dans les quotidiens, les locaux et les régionaux, quand ils annoncent un spectacle ; alors vous savez, le mec à la pige, il fait comme moi (parfois), il va sur Internet, il pique une ou deux infos : PRIETO a fait la première partie d’ESCUDERO… PRIETO est né à Béziers…  Enfin bon, en tout cas, la promo a bien fonctionné, la salle était pleine.

 

Moi, je me souviens de PRIETO des années 80… C’est que ça nous rajeunit pas tout ça, attendez…  Du temps de Paroles et musique, la défunte revue de défense de la chanson française, mais vous vous en fichez comme de votre première peau de banane, et vous avez raison.

 

Bref, j’étais là pour faire un compte rendu du spectacle et voilà que je raconte mes salades, comme à l’accoutumée. Et puis vous n’aviez qu’à être là, et si vous étiez là, vous n’avez pas besoin d’un compte rendu.

Un grand merci au cercle qui est à l’initiative de cette soirée ; quant à monsieur PRIETO, chapeau bas !

 

8-0002-copie-1.JPG

André Prieto avant son entré en scène.

 

8-0003.JPG

Le fils, le père, la mère, la fille à  droite, et au milieu, Maryse, du cercle. Ambiance bonne enfant avant les trois coups.

 

8-0005-copie-4.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                        La famille Prieto au grand complet.

 

8-0010-copie-1.JPG

 

8-0017-copie-1.JPG

 

8-0021.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                         Les Prieto, Monsieur... et Madame.

 

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 19:22

téléchargementEmilie, 23 ans, 163 centimètres, 49 kilos… Non, ce n’est pas une annonce de rencontres sur Internet, c’est la carte d’identité d’Emilie Evesque, qu’on peut voir sur le programme complet des Jeux Olympiques 2012 de Londres !

 

C’est quand même un événement ! Plus que quelques jours et l’on suivra de près les performances d’Emilie, qu’on a présenté sur La Tribune les 3 août 2008 et 8 août 2011 ; le Midi Libre vient d’ailleurs d’en reparler.

 

Bonne chance Emilie !

 

Emilie-CE.jpg

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:52

Je viens de consulter une belle brochure éditée par le Parc Naturel Régional du haut-Languedoc., « Hébergements côté nature ». Avec quelques partenariats du Tarn, de l’Hérault, de la région. Sur la carte, on découvre tout ce qui existe (campings, gîtes, hôtels, chambres d’hôtes) d’ouest (Revel) en est (Bédarieux). Sauf que… Entre Bédarieux et Rosis, le vide, un immense désert ! Saint-Gervais, chef lieu de canton, ne figure même pas.

Lorsque nous consultons les suppléments touristiques de nos journaux, idem : combien de fois a-t-on pu remarquer l’absence de notre petit coin ?

A la recherche d’autres informations, je suis tombé sur une carte, « dépliant Béziers Canal du Midi », où l’on a, là aussi, tous les lieux touristiques à découvrir. Cette fois, du nord (Roujan) au sud (Béziers). Evidemment, Saint-Gervais est –beaucoup- plus au nord de Roujan, donc la suite est une carte muette…

J’espère être exagérément pessimiste. Mais regardons les choses en face, tant que nous nous contenterons de pleurer sur notre sort, notre pays continuera à s’enfoncer inexorablement vers le vide. Et, pendant combien de temps encore, continuerons-nous nos diagnostics touristiques, nos réunions, nos projets, nos créations de commissions ? Pendant ce temps, des départements comme l’Aveyron ou le Tarn ont foncé. Nous ferions bien de leur demander la recette.

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 21:26

 

prieto-scan 

Depuis plus de trente ans, André Prieto, auteur compositeur et interprète, a offert une multitude de chansons, ce que l’on appelle la chanson française à texte. Il a, cela va de soi, soit interprété les plus grands (Brassens, Ferrat, Chelon, Escudero, etc.), soit  chanté en première partie d’eux ;  tout ceci avec l’accent héraultais (il s’est établi dans la Drôme mais n’oublions pas qu’il est natif de Béziers).André Prieto a choisi cette fois Jean Ferrat, dans un spectacle qui sera proposé dans la salle culturelle de Saint-Gervais, le dimanche 22 juillet à 21 heures.

 

J'entends les vieux planchers qui craquent
J'entends du bruit dans la baraque
J'entends j'entends dans le grenier
Chanter chanter mon châtaignier

(Le châtaignier).

 

 

 

 

On me dit à présent que ces mots n´ont plus cours
Qu´il vaut mieux ne chanter queferrat.png des chansons d´amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l´histoire
Et qu´il ne sert à rien de prendre une guitare

 (Nuit et brouillard).

 

 Dans une banlieue surpeuplée
On habite un meublé
Elle et moi
La fenêtre n´a qu´un carreau
Qui donne sur l´entrepôt
Et les toits

                                                                                                                                                           (La môme).

 

Un spectacle à ne pas manquer, au cours duquel on pourra  retrouver non sans émotion l’univers poétique de Ferrat, redécouvrir de nombreux titres comme Les châtaigniers, Nuit et brouillard, Ma môme, des reprises loin du copié collé mais agrémentées d’une touche personnelle, et à coup sûr chanter avec lui La montagne.

 

Tarifs : 15 euros, à réserver auprès du cercle de Saint-Gervais au 04 67 23 61 12 ou au 04 67 23 10 81. Il reste encore des places, alors dépêchez-vous !

 

530869_18154334_460x306.jpg

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 22:29

8-0013-copie-2.JPG

 

8-0017.JPG

 

Magnifique ! Et même avec des "bougés", ça donne ça:

 

8-0004-copie-1.JPG

 

8-0005-copie-3.JPG

 

La suite:

 

8-0006-copie-1.JPG

 

8-0009-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8-0012-copie-1.JPG

 

8-0014-copie-2.JPG

 

8-0016-copie-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etc. etc. ...

 

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 16:49

 

 

20120713.1.jpg

 

Les fêtes se préparent: 13 et 14 juillet, fête locale le premier week-end d'août, ...

Pour contribuer à leur réussite, pensons à tous ceux qui se démènent !

Vous verrez donc sur ce blog l'avant et l'après.

 

20120713.2.jpg

 

20120713.3.jpg

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : informations locales et régionales, billets d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens