Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 10:04

Il nous arrive, de temps à autre, de quitter les hauts cantons, de franchir les frontières, et de descendre dans la plaine, à la ville, à la rencontre de restaurateurs, d'artisans, de commerçants. Une façon aussi de nous ouvrir au monde, de sortir de notre cocon, de voir ce qui se passe aileurs. Aujoud'hui : l'Atelier de l'Oeillade, au centre-ville de Béziers.

 

Ce n'est pas la première fois que nous tombions en extase devant cette belle vitrine de la rue de la Citadelle. Mais c'était souvent le soir, et nous n'avions jamais franchi le seuil de l'atelier. C'est chose faite, son propriétaire nous ayant invité à tailler la bavette !

 

Un déménagement de la rue Mairan à la rue de la Citadelle, et voilà notre artisan implanté là depuis un peu plus d'un an, avec ses créations originales en bois flotté, récupéré sur nos plages à l'embouchure de l'Orb ou de l'Aude. Le bois flotté, vous savez, ce bois très clair qu'on trouve par tonnes après les tempêtes, transporté par les flots et très prisé pour les grillades, mais pas que : entre les mains de cet artiste, la matière première devient lampes, bijoux, miroirs, sculptures, et autres objets de décoration.

 

A des prix très abordables, l'Atelier de l'Oeillade invite ainsi le client à un cadeau original mais aussi, et surtout, à des pièces uniques : ainsi, finies les visites chez les amis où l'on retrouve, à chaque fois dans le salon, la lampe Gifi ou la table basse Ikéa !

 

L'atelier est ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à 19 heures, au 17 rue de la Citadelle, entre la place de la Citadelle et la place de la mairie, là où de nombreux petits commerçants courageux tentent l'aventure, s'installent dans ce centre-ville dont on parle tant. Soutenons le petit commerce !

 

Tél : 06 08 14 77 05, ou www.latelierdeloeillade.fr

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 09:22

Dimanche 30 avril, l'association des parents d'élèves organise son vide-greniers sur la place du quai, de 8 heures à 18 heures. Buvette et restauration sur place. Renseignements et réservations : 06 08 10 08 65 ou 06 13 03 94 58.

Vide-greniers annulé à cause des intempéries et des prévisions météo pour la journée de dimanche... Comme on dit: "remis à une date ultérieure" !

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 19:23

ELECTIONS PRESIDENTIELLES – PREMIER TOUR – 23 AVRIL 2017

Commune de Saint-Gervais.

 

652 inscrits, 530 votants, 523 exprimés, 4 blancs.

 

DUPONT-AIGNANT : 12

LE PEN : 128

MACRON : 95

HAMON : 41

ARTHAUD : 4

POUTOU : 11

CHEMINADE : 1

LASSALLE : 18

MELENCHON : 139

ASSELINEAU : 4

FILLON : 70

 

Commune de Saint-Geniès : 143 inscrits, 120 votants, 117 exprimés.

 

DUPONT-AIGNANT : 3

LE PEN : 25

MACRON : 17

HAMON : 2

ARTHAUD : 1

POUTOU : 0

CHEMINADE : 0

LASSALLE : 1

MELENCHON : 57

ASSELINEAU : 2

FILLON : 9

 

 

Commentaires : Au vu des premiers dépouillements, on a cru un instant, dans les hauts cantons, que Marine Le Pen serait opposée à Jean-Luc Mélenchon ! C'était sans compter les résultats définitifs de tout l'hexagone, qui se soldent par une « non-surprise » : ce sera bien Le-Pen contre Macron dimanche 7 mai.

 

Si l'on compare les deux Présidentielles de 2012 et 2017, ce qu'on peut faire puisque les candidats sont les mêmes : le FN obtenait 16% et passe à 24%. Un score e plus en plus élevé dans les villages. Le PS, lui, est le grand perdant, passant de 36% à 8%. Le Front de gauche, lui, passe de 14% à 27%, toujours au niveau local. Et les « petits » candidats, qui restent très en dessous, obtiennent quand même de plus en plus de voix.

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 12:03

L'association Maison Cévenole des Arts et Traditions Populaires va tenir son assemblée générale samedi 15 avril, à 15 heures, à la salle Moutou. Elle fera le bilan de l'année 2016, positif malgré le manque de renouvellement de ses administrateurs vieillissants, et une obligation d'adaptation après le bouleversement des nouveaux cantons qui a fait perdre à l'association ses interlocuteurs.

Face à ces problèmes, les bénévoles auront su maintenir le cap, et tout particulièrement Karine, l'hôtesse d'accueil, qui allie efficacité et compétence. 2017 sera donc l'année du changement dans la continuité, avec le maintien des stages (vannerie, pierres sèches, etc.), ainsi que l'organisation des fêtes (fête des vieux métiers et castagnade). Les visites seront également reconduites (castrum de Neyran, musées), et le local de la rue du Pont accueillera toujours les pèlerins, les touristes de passage, en leur proposant de nombreux produits locaux.

L'association invite donc ses adhérents à son AG, mais aussi toutes les personnes intéressées pour ce moment privilégié où tout un chacun peut s'exprimer, faire des suggestions, et s'engager (huit postes sont à pourvoir au conseil d'administration).

Et voici le résumé du résumé du résumé que le Midi Libre a mis 6 jours à publier !

Et voici le résumé du résumé du résumé que le Midi Libre a mis 6 jours à publier !

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 08:44

Voici pourquoi dimanche, jour de Pâques, les enfants iront dans les jardins pour cueillir des œufs en chocolat.

Par un beau jour d'avril, de la semaine sainte,
Au clocher du village, après vêpres, le soir,
Le carillon se tut. l'enfant voulut savoir
Pourquoi son dernier son vibrait comme une plainte.

C'est, lui dirent les grands, qu'il est parti là bas,
Pour Rome où, tous les ans, des quatre coins du monde
Cloches et carillons entament une ronde.
Jusqu'au matin pascal tu ne l'entendras pas.

Troublé par ce discours et sans doute incrédule,
L'enfant ne quitta plus, des yeux, le firmament.
Sa pupille brillait comme un pur diamant
Pour percer le rideau tombant au crépuscule.

Vint le samedi soir. Les cloches, par milliers,
Retournant au pays pour carillonner Pâques,
Se perdirent là-haut dans les brumes opaques
Et cherchèrent, au sol, un site hospitalier.

Le regard de l'enfant, au travers d'un nuage,
Comme le fit jadis l'étoile du Berger,
Brilla de mille feux pour guider sans danger
Cloches et carillons jusqu'au cœur du village.

Depuis lors, tous les ans, dans notre beau pays,
Quand sonnent les trois coups de la messe pascale,
Les cloches, au retour de la cité papale,
Offrent des chocolats aux enfants ébahis


Pierre Coello

  
 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 08:34

Une grève ? Une maladie ? Une panne ? Non, ce matin c'est "fermé à cause de travaux". Vous trouverez donc porte close à notre nouvelle maison de services au public.

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 14:39
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 17:12
Quelques particuliers ont de beaux jardins !
Quelques particuliers ont de beaux jardins !
Quelques particuliers ont de beaux jardins !
Quelques particuliers ont de beaux jardins !

Quelques particuliers ont de beaux jardins !

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 06:55

La municipalité vient, lors de son dernier conseil municipal, de voter le projet d'un téléphérique qui reliera la station d'épuration au clocher de Neyran.

 

Si l'emplacement de cette station de téléphérique a suscité de nombreux débats, parfois houleux, c'est justement parce qu'elle est projetée juste à côté de la station d'épuration. Or, les explications ont fini par convaincre, du fait que , d'une part, la ligne de téléphérique était la plus directe à partir de là, et, d'autre part, l'emplacement est idéal pour de nombreuses places de stationnement depuis le stade, le boulodrome et la piste de skate. En cas de forte affluence, les véhicules pourront donc être garés dans ce secteur.

 

La mairie n'avait pas souhaité communiquer jusque-là, et de nombreux Saint-Gervaisiens auront la primeur de cette information par cette annonce qui va en satisfaire plus d'un. De l'avis général, ce projet, qui verra le jour en 2020, viendra compléter les nombreuses activités déjà disponibles au village.

 

Il semblerait que la municipalité ait été éclairée par celle de la ville de Béziers, qui projette elle aussi un téléphérique depuis le canal du Midi jusqu'à la cathédrale Saint-Nazaire. Une réunion d'information devrait très prochainement se dérouler pour informer la population de ce projet ambitieux dont le coût s'élèvera tout de même à 384.000 euros, dont une partie sera prise en charge par le Département, une autre par la Région, et une dernière par la commune. C'est le cabinet d'études CQFD qui s'est chargé de la faisabilité de ce projet.

 

Le futur tracé a été définitivement arrêté.

Le futur tracé a été définitivement arrêté.

C'est de là que partiront les cabines.

C'est de là que partiront les cabines.

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 14:25

Encore un petit poème de Pierre Coello, qui maintenant "fait" dans l'actualité:

 

 

Devant mon écran noir, après un grand débat,
Je reste émerveillé, plein de reconnaissance
Pour celui qui s'épuise et celui qui se bat
Pour faire un paradis de ma pauvre existence

Je suis un homme heureux car j'ai appris ce soir
Qu'à gauche comme à droite on veut, en politique,
Répondre à tous mes vœux, satisfaire à l'espoir
D'avoir, pour mes enfants, un bonheur authentique.

Car,si j'ai bien compris, l'on va, sans aucun risque
Travailler beaucoup moins pour gagner beaucoup plus,
Retrouver les loisirs que le temps nous confisque
Et rendre sa fierté au monde des exclus.

Le coffre de l'Etat, que l'on nous disait vide,
Permettra de doter le service public
D'une main d'oeuvre forte, attentive et rapide
Et d'aider la justice à rendre son verdict.

Nous pourrons, si j'en crois les prétendants au trône,
Soigner nos petits maux sans bourse délier.
Le trou de la sécu, que l'on disait gloutonne,
N'est plus qu'un cauchemar que l'on doit oublier.

Je trouve cependant l'explication confuse
Car lorsque l'un nous dit: il faut privatiser,
Le second lui répond: ah non, je m'y refuse,
Il faut, à mon avis, tout nationaliser.

L'on doit, dit le premier, casser du fonctionnaire
Pour créer des emplois dans le secteur privé.
Pour vaincre le chômage, il faut , dit l'adversaire,
Un secteur public fort, moderne et préservé.

Je rêve à ce bonheur que l'on me dit tout proche,
A ce bel avenir qui nous est concocté
Par ceux qui sont à droite et ceux qui sont à gauche.
Mais....qu'en restera-t-il quand nous aurons voté?

  
 
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : informations locales et régionales, billets d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens