Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 10:57

C’est le moment ! Voici une rétrospective 2014 des articles parus dans le Midi Libre et concernant les principaux événements locaux qui se sont déroulés dans l’année.

Bien sûr, sa lecture est aussi passionnante que celle du bottin, mais elle m’a paru nécessaire pour toutes celles et tous ceux qui voudraient retrouver un article quel qu’il soit dans les colonnes du journal.

Concernant ce blog, c'est plus facile: il sufit d'aller sur l'onglet de recherche, de taper soit une date, soit un mot clef.

 

Simon Fletcher expose ses œuvres (4/1) ; le Cercle a fêté Noël (9/1) ; Rétrospective 2013 des événements marquants (9 et 18/1) ; la salle culturelle accueille Le monologue de la femme gelée (10 et 15/1) ; Loto et stage de vannerie (23/1 et 4/2) ; Bruno Naccini en concert au village (26/1 et 6/2) ; centenaire d’Eglantine aux Treilles (13/2) ; le joug de la cloche remplacé (14/2) ; exposition à la maison cévenole (16/2) ; réunion informative aux Treilles sur la tutelle (18/2) ; J. L. Falip brigue un quatrième mandat (23/2 et 18/3) ; Bernard Ernewein est « fils d’un malgré nous » (26/2) ; J. M. Lombardo se présente aussi (27/2 et 17/3) ; la dépendance expliquée aux Treilles (28/2) ; stage de vannerie (1/3) ; un pèlerin disparaît sur le chemin de Saint-Jacques (10/3) ; spectacle à la salle culturelle (14/3) ;  ouverture de la pêche (18/3) ; messe anniversaire (20/3) ; la maison recherche des documents sur la grande guerre (21/3) ; la salle du cinéma accueille du ciné-jazz (22/3) ; J. L. Falip fête sa victoire (27/3 et 2/4) ; Arte radio diffuse un documentaire (28/3) ; la marine débarque au village (1 et 8/4) ; exposition sur le verre en Languedoc (4/4) ; de la poésie aux Treilles (7/4) ; raid occitan (15/4) ; action pédagogique sur la consommation (18 et 19/4) ; décès de Bernard Granier (3/5) ; des cyclotouristes de passage (6/5) ; un nouveau sentier de grande randonnée (8/5, 16 et 30/6) ; vide-grenier (10 et 22/5) ; festival  mai que mai (9/5) ; une action pour la santé des séniors (10/5) ; liens intergénérationnels aux Treilles (11/5) ; nuit des musées (17/5) ; spectacle autour de Claude Nougaro (18 et 22/5) ; des œuvres exposées dans les vitrines (19 et 21/5) ; un artiste à Saint-Geniès (21/5) ; marché du printemps à Plaisance (24 et 31/5) ; fête des vieux métiers (26/5) ; stage de pierres sèches (25/5) ; des nouvelles de foot (28/5) ; messe de souvenir (30/5) ; fête des bébés et des hortensias (31/5) ; communiqué du POI (8/6) ; Anthony Alliès expose ses photos à la maison cévenole (4 , 10 et 25/6) ; soirée cabaret (11 et 18/6) ;du VTT à Saint-Geniès (10/6) ; fête de la musique (19/6) ; le foyer rural de Saint-Geniès dans les monts de Lacaune (23/6) ; courses de vélo (21/6) ; un permis piéton délivré aux élèves (27/6) ; une nouvelle centenaire fêtée au village (23/6) ; accès Internet à Saint-Geniès (1/7) ; fête des vieux métiers (30/6 et 12/7) ; spectacle à Plaisance (2/7) ; un nouveau magasin ouvre sur la place (24/7) ; folklore au château de la roche (26/7 et 5/8) ; des nouvelles de foot (29/7) ; fête des chasseurs à Saint-Geniès (1/8) ; une pèlerine presque comme les autres (28/8) ; retour à la terre (6/8) ; expo photo (9/8) ; ferme bio du buis (12/8) ; pèlerinage à Notre-Dame (14/8) ; cavaliers de la Mare (16 et 25/8) ; vieux documents au cinéma (21/8) ; nouveau radar pédagogique (30/8) ; les cent ans de Léonie Bannes (6/9) ; passage des Brescoudos (6/9) ; la Légion en concert (7/9 et 16/10) ; stationnement au village (6/9) ; échanges aux Treilles (7/9) ; fête des associations (15 et 20/9) ; Intempéries (19,20, 22, 23, 26/9, 2, 4 et 13/10) ; stage de pierres sèches (21/9) ; à la découverte du patrimoine minier (27/9) ; exposition sur la grande guerre (4 et 9/10) ; forum des ambassadeurs (10/10) ; atelier informatique aux Treilles (5/10) ; inauguration de la nouvelle caserne des pompiers (10/10, 5 et 12 /11)) ; marché d’automne (15/10) ; conférence sur la crise à Plaisance (20 et 27/10) ; le collège a participé au cross (22/10) ; spectacle sur Jean Jaurès (23 et 27/10) ; castagnade (24/10) ; concert à l’église (26/10) ; concert à la salle culturelle (2 et 12/11) ; le village sur France 3 (3/11) ; accident à Andabre (7/11) ; 11 novembre (9 et 14/11) ; le four réhabilité à Saint-Geniès (21/11) ; questions sur l’avenir de Neyran (21/11) ; la crèche ouvre ses portes (25/11) ; concert de noël (4/12) ; téléthon (5 et 10/12) ; marché de noël (5 et 10/12) ;soirée cabaret (11 et 21/12) ; partenariat ESAT-ERDF (6/12) ; soirée de variétés à Plaisance (10 et 16/12) ; conférence à la maison cévenole (13/12) ;illuminations aux Nières (17/12) ; expo à l’Ortensia (20/12) ; spectacle de cirque aux Treilles (21/12)…

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 20:46

Le cercle Saint-Gervaisien, en cette veille de Noël, n'a pas failli à la tradition, le loto des enfants a été un instant joyeux en compagnie du Père Noël, et fut très animé.

 

(photos J. Lombardo).
(photos J. Lombardo).

(photos J. Lombardo).

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 08:48

Samedi soir, France 2 a diffusé une émission autour des virtuoses du classique présentée par Marianne James. Treize jeunes candidats ont été confrontés à un jury d'exception composé de Patrick Dupond, danseur, Martine Vidal, soprano colorature, et Gautier Capuçon, violoncelliste de renommée internationale. Chant, danse et musique ont été les trois catégories parmi lesquelles les enfants et adolescents ont concouru.

 

Mathilde Amorsi, 16 ans, habite au Poujol-sur-Orb. Elle fait partie des jeunes talents qui sont apparus hier à la télé. Mathilde tâte du clavier depuis près de neuf ans et est donc partie en septembre dernier tourner l'émission. Pas de quoi bouleverser ses études qu'elle mène à Montpellier, en Première au lycée Clemenceau. En section TMD, techniques de la musique et de la danse. Avec des horaires aménagés, elle profite de cours où ils ne sont que dix par classes et vise haut puisqu'elle veut en faire son métier. "J'ai envie de poursuivre des études dans un conservatoire supérieur à Paris pour devenir concertiste seule ou dans un orchestre", confirme-t-elle. Alors, “Prodiges”, c'est un peu une parenthèse certes musicale dans son horizon de jolies notes.

 

Samedi, Mathilde s’est découverte pour la première fois à la télévision, où elle a interprété "Rhapsody in blue" de George Gershwin. "On m'avait donné deux choix de morceaux, mais je leur ai dit de me donner ce qu'ils voulaient parce que j'aimais les deux", ajoute l'Héraultaise. Au final, la Prodige, ça n’a pas été elle, après un choix bien difficile ! Qu’importe, cette émission a donné à beaucoup un vrai moment d’émotion et, il doit y avoir quelques notes de fierté du Poujol ! Quel beau cadeau de noël pour les hauts cantons.

(d'après le Midi Libre)

 

 

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 16:14
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
joyeux noël !
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 17:14
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
en vrac et en noir et blanc
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 21:01

L’association Vivre aux Nières avait invité la population de son hameau et des environs à sa traditionnelle balade à la découverte des illuminations.

 

Cette année, deux événements ont perturbé l’installation des lumières : le mauvais temps et de nombreux problèmes techniques ; les motifs, moins nombreux, ont toutefois été appréciés par le public qui s’est ensuite retrouvé dans la petite salle communale pour un vin chaud offert par l’association.

 

Un grand bravo à Vivre aux Nières qui d’année en année perpétue ainsi les traditions de Noël.

vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
vivre aux nières a illuminé ses ruelles
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 13:24

En 2011, Hérault Habitat inaugure 14 logements à Saint-Gervais, à côté de la gendarmerie et derrière la salle culturelle. Les premières pluies apportent leur lot de soucis : soucis d’égouts qui débordent ! Le problème n’a jamais été résolu.

Depuis 2011 également, les locataires se plaignent d’infiltrations d’eau dans les plafonds. Défilés d’experts, de promesses, mais il pleut toujours dans les chambres et les salles d’eau !

Dernièrement, une habitante des lieux nous a demandé de faire quelques photos de sa jolie salle d’eau, dans laquelle elle n’ose même plus accrocher un miroir car ses précédentes tentatives se sont soldées par un échec.

On apprend enfin (cerise sur le gâteau), que cette locataire vient de découvrir… que son chauffe-eau solaire… n’a jamais été branché sur les panneaux solaires fixés au toit ! Autrement dit, elle consomme depuis quatre ans de l’électricité supplémentaire alors qu’elle croyait être à la mode avec une nouvelle source d’énergie!

Elle en a marre, cette locataire, mais elle en sourit, et elle nous a suggéré d’en faire part aux lecteurs de La Tribune…

Ailleurs dans ce même lotissement, on apprend qu’un locataire a été contraint de faire un trou dans le mur… pour accéder à son chauffe-eau : belle accessibilité !

Quant aux petits jardins, n’en parlons pas… Cette locataire nous demande de transmettre au père noël, au cas où…

hér(eau) habitat: on pourrait en rirehér(eau) habitat: on pourrait en rire
hér(eau) habitat: on pourrait en rire
Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 13:08
la chanson du jour

Voilà c'est fini

On a tant ressassé

Les mêmes théories

On a tellement tiré

Chacun de notre côté

Que voilà c'est fini

Trouve un autre rocher

A Monaco ou bien à Saint-Gervais

Ne laisse pas trop couler

La morve sous ton p'tit nez

Car c'est fini, hmm c'est fini

Voilà c'est fini

On va pas se dire au revoir

Comme sur le quai d'une gare

TGV à Montpel ou TGV à Perpi,

Et fais gaffe à l'amour

Voilà c'est fini

Aujourd'hui ou demain

C'est le moment ou jamais

Peut-être après-demain

Je te retrouverai

En Languedoc ou bien dans les Pyrénées

Car c'est fini, hmm c'est fini

J'ai fini par me dire

Qu’c’est la faute à la crise

Qu'il valait mieux couper

Plutôt que se déchirer

J'ai fini par me dire

Que p't-être on va guérir

Avec Malvy ou peut-être Alary

Et que même si c'est con

Tous les deux nous savons

Que de toute façon

Voilà c'est fini

Ne sois jamais amer

La montagne ou la mer

T'as eu c'que t'as voulu

Même si t'a pas voulu c'que t'as eu

Voilà c'est fini

Nos deux mains se resserrent

De s'être trop serrées

La foule nous emporte

Chacun de notre côté

C'est fini, hmm c'est fini

Voilà c'est fini

Je ne vois plus au loin ni Montpel ni Perpi

Même si je m'aperçois que c'est encore moi qui te suis

C'est fini, hmm c'est fini

C'est fini...

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 09:09

« Il est reparti ! » disent ses voisins. Ah  bon ? Et  pour où ? « On ne sait pas, il n’a rien dit à personne ».

 

Il est reparti, après avoir bouclé ses valises en catimini, vers un ailleurs improbable. Las, déçu, désespéré, honteux, mais ce n’est pas le premier commerçant qui déserte le village.

 

Oh , on ne va pas crier à l’injustice, entamer une nouvelle polémique, dire que le village est mort, que le village est foutu, que le village est dur avec les étrangers : tout le monde a sa part de responsabilité.

 

C’est difficile pour tout le monde. Il y a la crise, et les mentalités qui évoluent ! Il y a ceux qui ne savent rien et qui parlent, et ceux qui savent mais qui ne parlent pas. Le village se meurt : bon, on le sait, ça ne fait pas plaisir de le dire, mais c’est ainsi. Les responsables ?

 

 Les nouveaux commerçants, qui n’écoutent pas leurs prédécesseurs pour leur expérience et leurs conseils, qui n’en font qu’à leur tête, qui rêvent trop parfois, qui présentent des projets mal ficelés, qui s’imaginent que tout arrive avec une subvention ou une aide.

 

Les banquiers, qui ne prêtent plus, qui sont de plus en plus frileux ; les banquiers dont le travail était, à une certaine époque, d’aider les porteurs de projets, mais c’était au siècle dernier…

 

Les sociétés, les groupes, les vendeurs d’agencements de magasins, qui poussent à l’investissement des commerçants novices ; alors qu’il serait plus judicieux de proposer de la marchandise sur des étagères d’occasion plutôt que d’investir dans des étagères lumineuses et vides, à payer par traites, en plusieurs fois, en plusieurs mois…

 

Les politiques, qui promettent monts et merveilles aux nouveaux arrivants, qui sont plus aptes à parler qu’à agir, qui prêchent la bonne parole, souvent dans le désert : sauvons les services publics ! Encourageons les initiatives !

 

Les particuliers, habitants, qui ne franchissent pas le seuil des petits commerces parce que c’est devenu une habitude d’aller chercher ailleurs ce qu’on peut trouver sur place.

Enfin quoi, il est reparti.

 

Il y avait une agence bancaire, fermée pour cause de pas assez de rendement ! Ne parlons pas des épiceries ou de la perception, ça c’est déjà de l’histoire ancienne, de la préhistoire même. Il y avait un restaurant, fermé pour cause de « pas aux normes » ; un multiservices, qui attendait les clients ; il a failli y avoir un petit snack, fermé avant d’être ouvert pour cause d’ennuis les plus divers ; il y a eu un fleuriste qui avait trop rêvé ; un bazar qui ne savait pas dans quoi il s’embarquait ; une pisciculture qui tente depuis 2010 de garder la tête hors de l’eau…  La faute à qui : à Voltaire ? A Rousseau ?

 

Si le village n’est pas viable, alors disons-le tout net ! Pourquoi ailleurs et pas ici ?

 

Relevé dans Libération  à la rubrique Ventes : « Paris, 2 pièces dans immeuble récent, 45 m2, 530.000 euros » ; et : «fermette à rénover sur 5990 m2, 40.000 euros, entre Sologne et Touraine ». Cherchez l’erreur…  Nous sommes entre Paris et la Sologne, pas géographiquement mais au niveau des prix ! Mais là aussi, les maisons en vente… ne se vendent pas. Propriétaires trop gourmands ? Acheteurs frileux ? La crise ? Alors les propriétaires conservent leur maison, parfois inoccupée, parfois louée à des nouveaux arrivants qui n’amènent rien à l’économie : pas de travail, difficultés à payer leur loyer, et tout s’ensuit…

 

Et voilà que pour terminer une année déjà bien morose, les journaux nous annoncent que le Languedoc-Roussillon est de plus en plus pauvre… Et maintenant, ils en remettent une couche en nous parlant de la misère, qui se voit de plus en plus dans les campagnes, puisqu’il y a délocalisation de la misère de la ville… Arrêtez ! N’en jetez plus !  Que le père noël nous apporte des œillères ! Et quelques autruches.

 

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 14:53
Et oui, déjà les fêtes...

Et oui, déjà les fêtes...

Et puis on ne peut pas trop en demander à des petites communes...

Et puis on ne peut pas trop en demander à des petites communes...

Même si on trouve ça parfois un peu tristounet !

Même si on trouve ça parfois un peu tristounet !

Heureusement que quelques particuliers font encore des efforts, et surtout quelques commerçants rescapés qui décorent merveilleusement leur vitrine... Ici le salon de coiffure...

Heureusement que quelques particuliers font encore des efforts, et surtout quelques commerçants rescapés qui décorent merveilleusement leur vitrine... Ici le salon de coiffure...

... et là la pharmacie ! Ce sont nos vainqueurs de la saison, qui ont gagné le droit de rejouer.

... et là la pharmacie ! Ce sont nos vainqueurs de la saison, qui ont gagné le droit de rejouer.

Repost 0
Published by Bruno Bousquet
commenter cet article

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : informations locales et régionales, billets d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens