Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 22:46

9-0002-copie-1.JPG

 

Sergueï  Prokofiev, compositeur russe de musique classique, né en 1891 et mort en 1953, a été l’auteur de nombreuses œuvres musicales. Il a composé Pierre et le loup en 1936.

 

9-0009.JPG

C’est l’histoire d’un petit garçon qui ouvre la porte à un canard qui se querelle avec un oiseau qui se réfugie dans un arbre et qui est rejoint par le chat qui a peur du loup… Mais comme tous les contes finissent bien, le petit garçon attrape le loup, le sauve des chasseurs, et tout le monde termine en beauté par une marche triomphale !

 

Ce conte, très connu partout dans le monde, est une histoire simple, a aussi été l’occasion de faire découvrir aux enfants tous les instruments d’un orchestre. Raconté par de nombreux artistes depuis, adapté pour le cinéma, voilà que Pierre et le loup a débarqué dans la salle culturelle de Saint-Gervais hier soir.

 

9-0004-copie-1.JPG

 

Après des interprétations de Gérard Philipe et de Bernard Giraudeau (mais la liste serait trop exhaustive), le public a eu l’immense plaisir d’écouter le narrateur de ce conte en la personne de Jean Varéla, comédien mais aussi directeur du théâtre Sortie Ouest de Béziers ; Varéla qu’on ne présente plus, avec son phrasé si caractéristique, sa verve et sa voix grave…

 

A la direction scénique et aux marionnettes : Enrique Lanz, pour une production signée par la compagnie Etcetera, équipe du sud de l’Espagne, avec Enrique Lanz, Yanisbel Victoria Martinez, et Oscar Ruiz, grands manipulateurs de marionnettes. Cerise sur le gâteau, la venue de l’orchestre de Perpignan Méditerranée pour accompagner la narration du conte. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour que les spectateurs soient comblés. Et ils l’ont été, comblés : au premier plan, l’orchestre ; au-dessus de lui, debout, géant, Jean Varéla ; et en fond, du noir, un grand fond noir sur lequel évoluaient les marionnettes.

 

9-0007-copie-1.JPG

 

L’introduction a surpris, et nul ne savait vraiment s’il s’agissait de lard ou de cochon (ou de loup ?), quand toute l’équipe, affolée, annonçait que le chef d’orchestre n’était pas là… Un chef d’orchestre qui ne viendra pas, mais c’était pour rire.

 

Ce spectacle, qui faisait partie du programme de la saison 2012-2013 de la communauté des communes des monts d’Orb, était co-accueilli avec Sortie Ouest, dans le cadre du Grand Tour. « Un vrai régal » annonçait le flyer ; personne ne s’y est ennuyé, ni petits ni  grands, personne ne baillait aux corneilles mais en redemandait plutôt. La peur du loup, peut-être ? C’était du grand art, messieurs !

 

                                                                                                                                                 (Texte et photos: B. B.)

 9-0008-copie-2.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by B. B.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : informations locales et régionales, billets d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens