Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 08:54
le collège se (re)mobilise

Après la forte mobilisation, la semaine dernière, contre la fermeture de classes à l’école élémentaire Langevin Wallon à Bédarieux, c'est autour du collège de Saint-Gervais que toutes les attentions se sont portées ce vendredi, en présence de nombreux parents d'élèves, d'enseignants, d'élus, et de la population, contre la décision du rectorat de supprimer une des deux classes de 6ème à la rentrée prochaine.

 

« Cette menace pèse sur l'établissement, alors que les effectifs sont en hausse, avec une prévision de 19 élèves en septembre prochain sur le secteur et 13 demandes de dérogations de la part de familles hors-secteur, soit un total de 32 élèves prévus en 6e » déclare un professeur, qui ajoute : « De ce fait, 6 élèves ont vu leur demandes de dérogations refusées par le rectorat par manque de places disponibles au collège l'an prochain et vont donc se retrouver dans des classes très chargées à Bédarieux ou être contraints de se tourner vers l'enseignement privé alors qu'ils avaient choisi de se tourner vers le collège des Écrivains Combattants pour la qualité de son accueil et de ses enseignants ».

 

En 1990 déjà, la menace de fermeture du collège avait suscité une intense émotion et entraîné toute la population dans un élan de solidarité inédit ; le collège avait été sauvé. Vingt ans plus tard, les parents d’élèves avaient entamé un blocus au collège pour protester contre une baisse conséquente du nombre d’heures allouées aux professeurs pour les enseignements. Alors, quand on connaît les luttes qui ont émaillé les hauts cantons depuis des années, il était prévisible que la place du Casselouvre, ce vendredi, serait combe. Et ils étaient tous là, en effet, femmes et hommes politiques de tous bords, maires et députés, enseignants, parents, jeunes et vieux, pour exiger que le rectorat revienne sur sa décision. Les maires, trop nombreux pour être cités (on y apercevait les maires de Bédarieux, Rosis, Saint-Geniès-de-Varensal, Camplong, Les Aires, Castanet-le-Haut, Saint-Etienne-d'Estréchoux, Le Pradal,...) , le président de la communauté des communes, la députée RN fraîchement élue, le sénateur PS de l'Hérault... Le communiqué de Jean-Luc Falip, maire de Saint-Gervais et vice-président du Conseil départemental, insistait sur le fait qu'il n'y avait « pas de manque de places au collège, pas de problèmes de transport » ; M. Jalabert, son premier adjoint, martelait : « Fermer une classe, c'est accentuer la désertification » ; le maire du Pradal, et à sa suite Pierre Matthieu, le président de la communauté des communes Grand Orb, prenait la parole pour défendre ce territoire, suivi de Stéphanie Galzy, la nouvelle députée. Enfin, c'est Christian Bilhac, sénateur, qui a juste eu le temps de terminer son discours alors que le tonnerre se mettait à gronder à son tour et qu'un gros orage éclatait sur la commune. Le rectorat reverra t-il sa copie ? Un dossier à suivre...

le collège se (re)mobilise
le collège se (re)mobilise
le collège se (re)mobilise
le collège se (re)mobilise
le collège se (re)mobilise
le collège se (re)mobilise
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La-Tribune-de-Saint-Gervais-sur-Mare
  • : Informations locales et régionales, billets d'humour et d'humeur, photos, en toute liberté et indépendance.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens